02.08.2022

Communiqué de presse

Première participation de la Suisse aux Olympiades internationales de linguistique

Les 19e Olympiades internationales de linguistique pour les jeunes passionné-es des langues ont eu lieu sur l'Île de Man du 25 au 29 juillet. Parmi les plus de 150 participant-es issu-es de 36 pays, il y avait pour la première fois huit élèves suisses. Ces dernier-ères s'étaient opposé-es à plus de 50 participant-es lors des toutes premières Olympiades suisses de linguistique:

De gauche à droite : Marvin Lundgren, Kristian Suntev, Luca Charlier, Dana Niederhäuser, Gion Caiquo, Richard Salnikov, Chantal Bichsel, Sinan Deveci (Image : Luca Charlier)

De gauche à droite : Sinan Deveci, Luca Charlier, Chantal Bichsel, Gion Caiquo, Richard Salnikov, Marvin Lundgren, Dana Niederhäuser, Kristian Suntev (Image : Christian Ebert)

La première équipe suisse pendant l'examen en équipe. De gauche à droite : Richard Salnikov, Dana Niederhäuser, Gion Caiquo, Marvin Lundgren (Image : Bruno L'Astorina)

La deuxième équipe suisse au pendant l'examen en équipe. De gauche à droite : Chantal Bichsel, Sinan Deveci, Kristian Suntev, Luca Charlier (Image : Bruno L'Astorina)

  • Chantal Bichsel, Gymnasium Thun (BE)
  • Dana Niederhäuser, Kantonsschule Rychenberg (ZH)
  • Gion Caiquo, Kantonsschule Solothurn (SO)
  • Kristian Suntev, Gymnasium St. Antonius (AI)
  • Luca Charlier, Collège du Sud (FR)
  • Marvin Lundgren, Kantonsschule am Burggraben (SG)
  • Richard Salnikov, Kantonsschule Stadelhofen (ZH)
  • Sinan Deveci, Realgymnasium Rämibühl (ZH)

 

Les Olympiades internationales de linguistique (IOL) ont lieu chaque année dans un pays différent depuis 2003. Cette année, on trouvait pour la première fois des Suisse-sses sur la ligne de départ. Cette première participation a été possible grâce à l'engagement des étudiant-es, des chercheur-ses et des enseignant-es qui ont mis sur pied les Olympiades suisses de linguistique dans le but d'enthousiasmer davantage de jeunes pour les sciences linguistiques. Même si la Suisse n'a pas encore remporté de médaille cette année, sa première participation a été un vrai succès. Plusieurs des huit jeunes talents souhaitent en effet retenter leur chance aux Olympiades de linguistique l'an prochain.  

 

Décoder des textes en langues étrangères

 

Le concours se composait d'un examen individuel de six heures et d'un examen en équipe de quatre heures. Ce dernier comprenait une épreuve de taille: les participant-es devaient traduire un texte en mandchou, une langue chinoise pratiquement plus parlée. Cet exercice n'exigeait toutefois pas des participant-es de parler le mandchou ou toute autre langue faisant l'objet des examens. Aux Olympiades de linguistique, la connaissance de plusieurs langues n'est en effet pas le critère principal. Les jeunes doivent avant tout faire preuve de pensée logique, de créativité et de compréhension des structures des langues afin de pouvoir identifier des schémas lorsqu'ils/elles se confrontent à des écritures ou à un vocabulaire inconnus. «Les épreuves montrent que les langues, qui, d'un premier abord, peuvent paraître très difficiles, ne sont pas si différentes des nôtres», explique la linguiste Jessica Brown de l'Université de Lausanne, qui a accompagné l'équipe suisse avec Christian Ebert. «Elles révèlent aussi l'étendue de la diversité linguistique dans le monde.»

 

Découvrir la diversité linguistique et culturelle

 

Les participant-es ont également pu découvrir la diversité du monde dans l'échange avec les jeunes des autres pays. Entre les examens, ils/elles ont eu du temps pour découvrir l'île de Man dans la Mer d'Irlande, y compris les danses traditionnelles et le jogging sur la côte, comme le raconte Sinan Deveci. De son côté, Chantal Bichsel se réjouit d'avoir rencontré des personnes incroyablement intelligentes et douées. Les Olympiades de linguistique lui ont montré à quel point les cultures dans le monde sont différentes et marquantes. «Le fait d'être lié-es par quelque chose qui nous fascine tou-tes m'a beaucoup plu», commente la jeune de 18 ans. «Ici, on a pu parler presque toutes les langues apprises jusqu'ici avec des natif-ves!», raconte Dana Niederhäuser. «J'ai eu aussi beaucoup de plaisir à partager des moments avec l'équipe. On s'est senti comme une vraie famille.»

 

Les Olympiades de la science encouragent des jeunes, éveillent leurs capacités scientifiques et leur créativité, et montrent que la science est passionnante. Dix Olympiades ont lieu chaque année: des ateliers, des camps, des examens et des concours pour plus de 4000 talents en biologie, chimie, géographie, informatique, linguistique, mathématiques, philosophie, physique, robotique et économie. Les organisateurs sont des jeunes chercheurs, étudiants ou enseignants qui investissent bénévolement de nombreuses heures et beaucoup de cœur dans le programme nationale.

Liens

 

Images

A votre libre disposition avec indication de la source. Télécharger à la fin de l'article via le bouton. 

 

Contact

Lara Gafner

Responsable Média

Olympiades de la science

Université de Berne

Hochschulstrasse 6

3012 Bern

+41 78 629 14 44

l.gafner@olympiad.ch

 

 

Autres articles

Faîtière

Géographie

Les gagnants en géographie

La finale nationale des huitièmes Olympiades suisses de géographie a eu lieu le 12 novembre à Kreuzlingen. Quatre des quinze participant-es ont gagné une médaille d'or et représenteront la Suisse lors des Olympiades internationales de géographie en Indonésie l'été prochain.

Informatique

Les Suissesses programmées pour le podium aux olympiades européennes d'informatique pour les jeunes femmes

Initiées par la Suisse l'an dernier, les European Girls' Olympiad in Informatics ont eu lieu pour la deuxième fois du 16 au 23 octobre. Les élèves talentueuses issues de plus de 40 pays ont passé le concours en Turquie. Les quatre participantes suisses ont été récompensées par des médailles.

Physique

Résultats du premier tour 22/23

838 élèves ont pris part au premier tour des Olympiades de Physique cette année. Sur ce nombre, 135 ont décroché une invitation pour l'entraînement d'automne et le deuxième tour. 8.4 points sur le maximum de 21 étaient nécessaires pour se qualifier définitivement.

Informatique

Silber und Bronze für Schweiz an RMI und BOI

Vom 3. bis 8. Oktober fand die Balkan Olympiad in Informatics (BOI) gemeinsam mit dem Romanian Master of Informatics (RMI) in Bukarest statt. Dabei waren aber nicht nur Länder des Balkans vertreten, sondern Teilnehmende aus 16 Ländern, inklusive der Schweiz.

Faîtière

Une rétrospective ludique de l'année écoulée : l'OlyDay 2022

Des jeux, des snacks, du slam, une remise de prix, des retrouvailles comme de nouvelles rencontres : telle fut la recette du succès de l’OlyDay 2022. La fête de clôture des Olympiades de la science a rassemblé les participant·e·s et bénévoles des dix associations.

Faîtière

Mathématiques

Quatre médailles pour la Suisse aux Olympiades de mathématiques d'Europe centrale à Berne

Les jeunes mathématicien-nes européen-nes étaient à Berne, ville hôte, du 25 au 31 août. Aux Olympiades de mathématiques d'Europe centrale (MEMO), 60 jeunes participant-es se sont disputé des médailles, ont découvert les montagnes en randonnée et savouré le chocolat suisse.