31.07.2023

Communiqué de presse

Deux jeunes Suisses-ses récompensé-es aux Olympiades internationales de linguistique

Les Olympiades internationales de linguistique (IOL) ont eu lieu du 21 au 29 juillet en Bulgarie. Au total, 205 jeunes de 38 pays avaient fait le voyage pour résoudre des énigmes linguistiques et se faire des ami-es de partout dans le monde. La Suisse participait pour la deuxième fois avec huit jeunes talents au départ:

De gauche à droite : Marvin Kessler, Richard Salnikov, Sarah Schönenberg, Luca Charlier, Dana Niederhäuser, Enea Rosenthal, Cohen Herzig, Gion Caiquo, Sofia Lundgren, Jessica Brown. (Toutes les photos : JMM Brown)

Sofia Lundgren et Marvin Kessler

  • Cohen Herzig, Kantonsschule am Burggraben (SG)
  • Dana Niederhäuser, Kantonsschule Rychenberg (ZH)
  • Enea Rosenthal, Gymnasium Münsterplatz (BS)
  • Luca Charlier, Collège du Sud (FR)
  • Marvin Kessler, Kantonsschule Baden (AG)
  • Richard Salnikov, Kantonsschule Stadelhofen (ZH)
  • Sarah Schönenberg, Kantonsschule Wohlen (AG)
  • Sofia Lundgren, Kantonsschule am Burggraben (SG)

 

Sofia Lundgren et Marvin Kessler ont été récompensé-es par une mention honorable. Sofia, qui a obtenu le plus grand nombre de points dans l'équipe, est satisfaite du résultat: “Même si j'avais atterri à la dernière place, je serais contente que ma performance au concours national m'ait menée aussi loin.” Les huit membres de la délégation s'étaient imposé-es lors des Olympiades suisses de linguistique face à plus de 100 candidat-es. Même si cela n'a pas suffi pour une médaille d'or, d'argent ou de bronze,  Jessica Brown et Gion Ciaquo qui ont accompagnés les jeunes en Bulgarie, sont fièrs de leur performance: “Ce n'est que notre deuxième participation et nous concourons contre des équipes dont la plupart ont 10 à 20 ans d'expérience aux IOL! Les participant-es se sont donné beaucoup de peine lors de la préparation.”

 

Les olympiades des décrypteurs de codes

Celles et ceux qui pensent que les participants ont appris de nombreuses langues étrangères pour se préparer aux Olympiades de linguistique se trompent: l'examen individuel de six heures et l'examen par équipe de quatre heures n'ont rien à voir avec les tests de langues que l'on passe à l'école. “Cela nécessite une pensée logique, de la créativité et  une certaine persévérance”, explique Jessica Brown. “Les examens sont composés de textes écrits dans des langues que les participant-es ne connaissent pas. Ces dernier-ères doivent analyser les textes, un peu comme un décrypteur qui décoderait un code inconnu, et ainsi découvrir les règles de la langue.” L'une des tâches portait par exemple sur des verbes conjugués en Guazacapán Xinka, une langue minoritaire du Guatemala qui n'est plus parlée comme langue maternelle. Les participant-es devaient trouver quelles significations correspondaient à quels préfixes et suffixes. L'examen était difficile, raconte Luca, tout en évoquant l'aspect ludique du casse-tête, comme de nombreux-ses autres membres de la délégation. 

 

“Chaque minute a été vraiment géniale”

Même si les examens n'exigent pas d'être polyglotte, il y avait parmi les participant-es de nombreux-ses fans de langues étrangères pour lesquel-les la configuration internationale est un rêve. Dana se réjouit d'avoir appris presque toutes ses langues avec des natifs-ves. Elle s'est aussi bien entendue avec les autres membres de la délégation suisse: “On avait l'impression d'être une famille!” En dehors des examens, les participant-es ont aussi eu du temps pour échanger, par exemple lors d'une randonnée dans le massif du Pirin, de danses traditionnelles bulgares ou de soirées de quiz. Enea et Marvin sont unanimes: les IOL sont une belle occasion pour sortir de sa zone de confort et tisser des liens avec des jeunes du monde entier. Les rencontres interculturelles avec les autres participant-es n'ont pas seulement été amusantes, elles pourraient aussi donner lieu à de futures aventures: Dana connaît maintenant des gens dans de nombreux pays qui peuvent les lui faire visiter et lui offrir un endroit pour dormir. Cohen est enthousiasmé par les IOL: “C'est l'un des meilleurs événements auquel l'on puisse participer”. “Chaque minute a été vraiment géniale”, conclut Sofia, “aussi bien lors des échanges avec les participant-es que lors de la visite de la ville de Bansko ou de la résolution des épreuves. Je participerai certainement à nouveau l'an prochain.” Luca ne pourra pas y retourner, car il aura déjà passé sa maturité. Toutefois, il ne souhaite pas s'arrêter là et compte s'engager comme bénévole pour les Olympiades à côté de ses études de mathématiques.

 

Les Olympiades de la science encouragent des jeunes, éveillent leurs capacités scientifiques et leur créativité, et montrent que la science est passionnante. Dix Olympiades ont lieu chaque année: des ateliers, des camps, des examens et des concours pour plus de 6'000 talents en biologie, chimie, géographie, informatique, linguistique, mathématiques, philosophie, physique, robotique et économie. Les organisateurs sont des jeunes chercheurs, étudiants ou enseignants qui investissent bénévolement de nombreuses heures et beaucoup de cœur dans le programme national.

 

Liens

 

Images

A votre libre disposition avec indication de la source (JMM Brown). Télécharger à la fin de l'article via le bouton. 

 

Contact

Lara Gafner

Responsable Média

Olympiades de la science

Université de Berne

Hochschulstrasse 6

+41 31 684 35 26

l.gafner@olympiad.ch

 

Autres articles

Biologie

L'équipe olympique suisse de biologie remporte l'argent et le bronze au Kazakhstan, sans bûcher

Du 7 au 14 juillet, 320 jeunes ont vécu les Olympiades internationales de biologie à Astana. L'équipe suisse a remporté des médailles sans avoir étudié jusque tard dans la nuit. Sa recette du succès? Des soirées de jeux de cartes, une pieuvre géante en peluche et le système scolaire suisse.

Informatique

Faîtière

Schweiz gleichzeitig an zwei europäischen Informatik-Olympiaden - drei Goldmedaillen

Liegt die Schweiz in West- oder in Zentraleuropa? Ein Blick auf ihre jungen Informatik-Talente legt beides nahe. Letzte Woche waren die Gewinner*innen der Schweizer Informatik-Olympiade sowohl an der Zentraleuropäischen als auch an der Westeuropäischen Informatik-Olympiade am Start.

Robotique

Des inventeurs et inventrices en herbe remportent les Olympiades de robotique

L'intérêt pour la World Robot Olympiad Suisse était grand: 225 équipes ont construit et programmé des petits robots tourbillonnant sur une table de jeu. 66 équipes ont atteint la finale suisse qui s'est déroulée le 22 juin 2024 en Argovie à Hausen.

Informatique

Faîtière

Les athlètes des algorithmes en route pour l'Égypte

Des médailles "olympiques" d'un genre un peu particulier ont été décernées le 25 mai à l'Université de Berne. Lors des Olympiades d'informatique, les jeunes ne montent pas sur le podium grâce à leur vitesse de course ou à leur force musculaire, mais grâce à leurs talents de programmation.

Philosophie

Mit Sokrates in der Sauna

Vom 16. bis 19. Mai fand in Helsinki die 32. Internationale Philosophie-Olympiade statt. Mit dabei waren die zwei Gewinnerinnen der Schweizer Philosophie-Olympiade und erstmals auch zwei Schüler aus Liechtenstein, von denen einer direkt die erste Auszeichnung mit nach Hause brachte.

Faîtière

Économie

Cinq jeunes Suisses en route pour les Olympiades internationales d'économie

Prochaine étape: Hong Kong ! La finale des Olympiades suisses d'économie a eu lieu le 3 mai 2024. Onze jeunes se sont disputés la victoire au centre de conférences Grünenhof de l’UBS à Zurich. A cette occasion, ils ont pu se mesurer dans différentes disciplines de l'économie.